7 bonnes raisons de faire une thérapie brève

Emilie Lacape

3/21/20247 min read

On a tous besoin d’aide à un moment donné de sa vie.

Parce qu’on est dans une situation inconfortable ou douloureuse. Parce qu’on se sent perdu, ou dans l’impasse. Parce qu’on ne sait pas quoi faire pour aller mieux, parce qu’on n’arrive pas à changer ce qu’on aimerait tellement changer.

Pourtant, on n’a pas toujours le réflexe de se faire accompagner en thérapie. « Ce n’est pas si grave, il y a pire, je vais m’en sortir » «Je ne suis pas fou, merci bien » « Je n’ai pas le temps » « Pas les moyens »...

En fait, les raisons de ne pas prendre soin de soi ne manquent pas.

Pourtant, demander de l’aide quand ça ne va plus ne signifie pas forcément s’engager dans une thérapie au long cours, où il va falloir passer en revue tout votre passé et remettre en cause les fondements de votre existence.

Car vous pouvez opter pour la thérapie brève. En thérapie brève, on se focalise sur le présent pour trouver les moyens de surmonter concrètement votre difficulté, et ainsi retrouver l'équilibre.

Voici en particulier 7 bonnes raisons pour lesquelles aller voir quelqu’un de spécialisé dans la thérapie brève :

1 - Vous êtes au bord de l'implosion

2 - Vous traversez un moment difficile

3 - Vous butez régulièrement sur le même problème

4 - Vous êtes souvent dépassé(e) par vos émotions

5 - Vous ne savez plus comment aider un proche

6 - Vous savez ce qui ne va pas, mais vous n’arrivez pas à changer

7 - Vous ressassez des pensées négatives

1re raison pour laquelle faire une thérapie brève

Vous êtes au bord de l’implosion

Vous ne trouvez plus le sommeil plus alors que vous êtes épuisé ? Vous vous consumez sous les soucis et le stress ? Vous n’arrivez plus à prendre de décision, ou vous avez de vrais problèmes de concentration ? Vous ne supportez plus un boss, un collègue, ou un proche ?

C’est une bonne idée d’aller chercher de l’aide avant que les choses ne vous échappent totalement - avant le burn out ou l’accident.

Quelles que soit les méthodes utilisées, une thérapie brève vous permettra de faire baisser votre taux de cortisol (l’hormone responsable du mauvais stress), et d’apaiser votre système.

Ensuite, votre thérapeute devrait vous aider à analyser les choses en profondeur et vous permettre de renouer une relation plus saine avec le sommeil, mieux gérer votre niveau de stress, ou améliorer le lien avec celui ou celle que vous ne supportez plus.

Enfin, une thérapie brève pourra vous aider à mettre en place les bons réflexes et les bons comportements pour ne plus vous retrouver dans une telle situation.

2e raison pour laquelle commencer une thérapie brève

Vous traversez un moment difficile

Face à un événement douloureux, notre équilibre global peut être mis à mal. Et si les événements difficiles s’additionnent, cela peut devenir déstabilisant pour notre santé mentale.

Ce peut être le cas lors de la maladie ou du décès d'un proche, une perte d'emploi, une séparation ou un divorce

Le deuil qui doit alors être fait, après le choc, peut être trop lourd à faire seul. Et la tristesse est une émotion puissante qui peut être écrasante lorsqu’elle prend toute la place.

Parler avec un thérapeute vous permettra de mettre des mots et de faire le tri sur vos émotions, pour surmonter votre chagrin et trouver les ressources pour continuer à avancer et vivre encore mille et une belles choses.


3e raison pour laquelle il est utile de faire une thérapie brève

Vous butez régulièrement sur le même problème

Il n’y a rien de plus agaçant que de sentir qu’on reproduit régulièrement les mêmes schémas, surtout lorsqu'ils nous sont défavorables.

On se rend compte qu'on a toujours la même façon de surréagir face aux mêmes déclencheurs. La même façon d’aborder une relation amoureuse. La même façon de repousser les autres de peur qu’ils ne s’éloignent d’eux-même. La même façon de se saborder, que ce soit professionnellement ou socialement. Et n’est-il pas pénible de s’entendre faire les mêmes reproches par des personnes pourtant différentes ?

Vous en avez assez, et vous avez envie de changer cela ? Vous avez bien raison. Une thérapie brève pourra vous aider à comprendre sur quoi repose ce schéma qui se reproduit à votre insu. Elle vous permettra de panser une fois pour toutes vos blessures originelles, et vous aidera à sortir du cercle vicieux pour ouvrir les possibles et aborder l’avenir plus sereinement.

4e raison pour laquelle vous pouvez faire une thérapie brève

Vous êtes souvent dépassé(e) par vos émotions

C’est souvent la même émotion qui submerge. C’est la tristesse (ah, les torrents de larmes qui se déclenchent au bureau alors qu’on aimerait tant rester professionnelle !). Ou bien c'est la colère (ah, la mauvaise escalade verbale, et les gestes intempestifs qu’on regrette aussitôt !). C’est la peur (ah, les cris, les sueurs froides et la tachycardie face à l’objet de nos frayeurs !). Ou peut-être que c'est plusieurs à la fois.

D'ailleurs, d’autres émotions peuvent s’inviter plus souvent qu’à leur tour. Le dégoût, la honte, la culpabilité, sont des émotions pénibles lorsqu’elles sont systématiques. Mais elles sont généralement moins pénalisantes dans nos relations avec les autres, donc on s’y attarde moins. Car le problème, avec ces tsunamis émotionnels, c’est qu’ils peuvent arriver n’importe quand et avec n’importe qui.

Donc, si vous en avez assez de devoir assumer les conséquences problématiques de vos réactions démesurées, une thérapie brève devrait vous aider, dans un premier temps, à remettre les compteurs à zéro de l’émotion débordante, en faisant de la régulation émotionnelle (TIPI, hypnose, peu importe la méthode).

Votre thérapeute devrait ensuite vous permettre de changer de regard sur ces émotions, et faire de ces anciens ennemies vos meilleurs alliées.

5e raison pour laquelle entamer une thérapie brève

Vous ne savez plus comment aider un proche

Vous avez peut-être autour de vous un proche qui traverse de grosses difficultés. Peut-être souffre-t-il d’une addiction, ou d’une maladie incurable. Peut-être est-ce quelqu’un qui est atteint d’un trouble de l’humeur, un trouble du comportement, un trouble de la pensée, etc.

Vous faites ce que vous pouvez pour soutenir cette personne, et vous vous épuisez, et vous avez la sensation que tous vos efforts sont vains. Malgré cela, vous culpabilisez à l'idée de lâcher cette personne, ne pas être à la hauteur de cette tâche qui vous dépasse...

C’est le moment de prendre soin de vous et trouver de l’aide en entamant une thérapie brève. Il est impossible d’aider qui que ce soit lorsqu’on n’a plus rien à donner. Votre thérapeute vous aidera à vous recentrer sur vos besoins et retrouver des ressources. Tout aussi important, une thérapie notamment stratégique vous permettra à reconsidérer comment aider mieux cette personne. Elle vous guidera ainsi pour réorienter vos actions de manière plus écologique pour vous, tout en étant plus efficace pour aider votre proche.

6e raison pour laquelle il est utile d’entamer une thérapie brève

Vous savez ce qui ne va pas, mais vous n’arrivez pas à changer

Mettons que vous avez une mauvaise habitude. Vous êtes conscient de ses effets délétères sur vous, ou bien sur vos relations avec les autres, mais vous ne parvenez pas à vous débarrasser. Et qui a envie de se sentir impuissant ? C’est terriblement frustrant, et ça peut devenir franchement douloureux.

Pourtant, c’est un fait : il ne suffit pas de comprendre les choses pour parvenir à les changer, et il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Le bon sens et les conseils des proches ont beau être souvent d’une grande aide, ils ne sont pas infaillibles.

Que ce soit au moyen de l’hypnose, la PNL ou la thérapie stratégique, une thérapie brève vous aidera à réorienter vos efforts pour dépasser vos blocages, contourner les résistances, et parvenir à un nouvel équilibre – et ce sera sûrement par un chemin que vous n’attendiez pas.

7e raison pour laquelle vous orienter vers une thérapie thérapie

Vous ressassez des pensées négatives

Il arrive parfois que, où qu’on se tourne, la vie ne semble offrir que des paysages désolés et sans avenir. Cela peut être vrai à l’adolescence ou à l’entrée en âge adulte, où les prises de conscience de la réalité du monde peuvent être douloureuses à encaisser. Mais cela peut aussi arriver à d’autres moments de la vie, si les déceptions se sont accumulées.

On se retrouve alors à ressasser les mêmes pensées douloureuses, voire à les nourrir par la remémoration constante de certains événements du passé dans lesquels on n’a pas le meilleur rôle. Il peut s’agir de moments de l’enfance, ou bien d’autres plus récents. Ces souvenirs désagréables ou douloureux tournent en boucle dans la tête, tandis qu’on se répète des choses négatives sur soi (ou sur la vie, ou sur les autres).

Si vous en avez assez de vous empoisonner chaque fois que vous ressassez, c’est un bon réflexe de penser à la thérapie brève. Votre thérapeute vous aidera à apaiser les émotions liées à ces pensées, à ces souvenirs, à changer le monologue intérieur qui les accompagne, et à remplacer cette habitude toxique par une autre plus vertueuse, et plus tournée vers l’action.

Conclusion

La thérapie brève offre le grand avantage de se concentrer sur vos difficultés présentes, et leur résolution concrète. L'accompagnement repose sur un réel engagement de la part du thérapeute comme de la personne qui vient en thérapie.

Cette implication va se traduire différemment, en fonction de l'approche du thérapeute. Selon sa formation et ses domaines de compétence, un thérapeute spécialisé dans la thérapie brève disposera de différents outils et façons de faire pour vous accompagner, au-delà de la résolution de votre problème, vers un nouvel équilibre.